Élections fédérales 2019: des critères pour discerner

Au Québec, s’il y a bien un sujet encore plus délicat à aborder que ceux de la religion et de la politique, c’est celui… du lien entre religion et politique !

Néanmoins, si l’on veut éviter de cantonner le religieux dans l’espace privé – ce qui déboucherait sur un appauvrissement tant du religieux que des débats dans l’espace public, il faut bien s’y mouiller de temps à autre. Et plus particulièrement en saison électorale.

Il ne s’agit évidemment pas d’indiquer pour quel parti voter, mais d’identifier des critères de discernement cohérents avec notre option de foi. C’est un exercice tonifiant et, plus encore, nécessaire pour éviter que notre démocratie devienne, de facto, une « imagocratie », c’est-à-dire une tyrannie des faiseurs d’images.

En effet, une élection ne devrait pas se décider sur telle formule habile, sur telle image compromettante, sur tel faux scandale monté en épingles. Mais sur la réponse de chaque parti aux enjeux cruciaux de notre temps.

Par ailleurs, il faut bien reconnaître que nous avons tous tendance à voter selon les thèmes qui nous rejoignent directement. Mais il est bon de prendre conscience que d’autres enjeux, souvent plus importants, existent et touchent d’autres personnes de qui nous prétendons être solidaires. D’où l’importance d’une réflexion large et décentrée.

Pour les catholiques, la conférence épiscopale canadienne a publié un document pour stimuler les esprits et les consciences. Mais chez Novalis, nous jugeons que ce document est trop court. C’est pourquoi, du côté anglophone, un livret de 32 pages vient d’être publié : For Heaven’s Sake, Vote ! Your Guide to Catholic Teaching and the Federal Election.  Il fait l’objet d’une diffusion importante dans le diocèse de Toronto, et dans bien d’autres milieux d’Église.

Du côté francophone, le fruit n’était pas mûr pour une ressource semblable, mais les équipes éditoriales de Novalis et de Prions en Église aimeraient tout de même proposer, sur ce blogue, leur propre version de ce petit guide.

C’est ainsi qu’au cours des prochains jours, nous reprendrons un à un chacun des sept critères de discernement retenus par la version anglaise : la dignité humaine, la pauvreté, l’itinérance, les soins de santé, l’enjeu autochtone, les nouveaux arrivants et l’environnement.

En espérant que ces modestes réflexions contribuent à notre intelligence des défis que nous avons à relever comme collectivité.

Image: Adrian Clark, 2008.10.13 Every Vote Counts (2008)

4 Comments

  1. Wow. Bravo, pas de congé pour vous cette semaine!
    Bonne journée d’action de grâce tout de même !
    Merci ! 🙏

    • Les sept critères de discernement m’apparaissent pertinents et couvrent un bon éventail des questions d’une société et d’une démocratie en santé !

  2. J’ai bien hâte de lire vos commentaires. Les thèmes retenus donnent déjà de la hauteur à une élection qui, jusqu’ici, n’en a pas beaucoup. Bravo pour l’initiative.

Laisser un commentaire