101 questions sur un vieux livre

À peu près toutes les maisons d’édition chrétiennes, qu’elles soient catholiques, protestantes ou évangéliques, qu’elles soient de sensibilité humaniste ou confessionnelle, publient des ouvrages sur la Bible à l’intention du grand public. Tout d’abord parce qu’il est évident que ce type d’ouvrage cadre parfaitement avec la mission de toute marque chrétienne; mais aussi parce qu’il est possible de remporter un certain succès de librairie avec de pareils livres.

Novalis n’est pas en reste, évidemment, et s’apprête à publier, cet automne, un collectif intitulé Questions controversées sur la Bible. J’espère, évidemment, que cet ouvrage saura se démarquer du lot.

Mais en attendant, il est permis de jeter un regard sur ce « lot », et de se réjouir de la réédition d’un livre qui, assurément, a su se singulariser dès sa parution en 1990 (1993 en français), et qui jouit encore d’une notoriété tout à fait méritée : 101 questions sur la Bible et leurs réponses, du regretté Raymond Edward Brown (Cerf, coll. LeXio, 2016 (1993)).

Rappelons que Brown, un sulpicien américain, fut parmi les plus brillants exégètes du XXe siècle. Spécialiste de tout ce qui entoure les écrits attribués à saint Jean, il a grandement contribué, par son approche modérée et rigoureuse, à faire accepter l’exégèse moderne dans le monde catholique.

La qualité particulière de ce bouquin tient à son ton, très près de celui de la conversation. Les questions s’enchaînent avec naturel, et Brown y répond avec une simplicité qui ne s’invente pas. Qui provient, en fait, à la fois d’une science sûre et d’une connaissance intime des Écritures.

Allergique aux réponses se donnant l’air d’être parfaitement objectives, il assume pleinement de se prêter au jeu en parlant au « je »; en soulignant souvent qu’il donne son avis personnel sur des problèmes d’interprétation qui sont loin d’être réglés.

Quelques exemples de questions posées à Raymond Brown : Quelle est la meilleure Bible à utiliser ? Quelle est la valeur des évangiles apocryphes ? Jusqu’où aller quand on ne prend pas les récits bibliques à la lettre ? Quel est le message livré par le Livre de l’Apocalypse ? Peut-on être sûr des paroles que Jésus a prononcées de son vivant ? Etc.

On le remarque immédiatement : ce livre n’est pas pour ceux et celles qui aimeraient avoir des réponses courtes à des questions complexes. De réponses en explications se déploie plutôt un plaidoyer passionné pour un rapport à la Bible amical et éclairé.

Image: Jim Forest, Family Bible (2006)

Laisser un commentaire