Noël avec Céline Dion

« Qui bien chante, deux fois prie ». (Saint Augustin)

Une rumeur, que je confirme être absolument fausse, affirme que Saint Augustin a ajouté le terme « bien » après avoir entendu ma prestation… Comme me l’a dit mon fils, avec un air très grave, parmi ses premières phrases mémorables, « Papa, arrête de chanter, tu vas tout casser, la maison va tomber ». Je n’ai toujours pas trouvé qui a bien pu lui mettre de telles idées dans la tête…

Noël approche et je ne m’en apercevais pas. C’est qu’autrefois, la musique de Noël inondait les chaînes de radio. Maintenant, il est plus rare d’en entendre et je le constate, plus difficile de se mettre dans l’esprit de Noël. Car si bien chanter est prier deux fois, combien ces chants me touchaient au cœur et me permettaient véritablement de méditer sur cet événement fondateur de notre calendrier, l’avènement d’une nouvelle ère par la naissance du Christ.

Minuit chrétien, Noël nouvelet, Noël indien, Il est né le divin enfant, Adeste Fideles, Trois anges sont venu me voir, L’Enfant au tambour, etc.

C’est pour cela que je me procure maints CD de chants de Noël. J’écoute et réécoute ces chants, avec chorale ou version instrumentale, avec joie. De Marc Hervieux au Canadian Brass, par l’orchestre symphonique de Londres ou par les grands représentants de la chanson française (Trenet, Rossi, Piaf, Mariano, Bourvil, Bécaud, Compagnons de la Chanson, etc.), par les chorales de Cambridge, les Petits chanteurs de Lyon, le carillon de l’Oratoire St-Joseph, par la harpe ou le gospel, il existe mille interprétations qui permettent de redécouvrir continuellement ces multiples merveilles contenues dans les répertoires français, anglais, latino-américain, allemand, que nous connaissons bien.

Pourquoi m’en priver ? Il y a bien eu une mode sur la détestation de Noël, mais tant pis pour les grincheux, moi, j’aime Noël…

Alors, lequel est-ce que je vous présente comme cadeau de Noël ? Une trouvaille d’abord par l’un des géants de la chanson française, la voix magnifique de « La Mer » et de « Douce France » qu’on retrouve avec joie ici, très bien enregistrée (même si on ne peut en dire autant de la chorale qui l’accompagne), Charles Trenet :

Puis, une autre, fervente, de Céline Dion :

Voilà deux exemples de chansons anciennes, mais nouvelles pour moi cette année. Et tous les ans, je découvre des interprétations inusitées, il s’agit de chercher un peu.

Pour les contemplatifs cherchant une musique d’ambiance sans paroles, le disque Méditation Noël chez Bayard musique est idéal. Chants traditionnels interprétés avec sérénité et douceur, pour vaquer à ses occupations en ayant un « fond de Noël » en soutien, ou simplement pour s’endormir tranquillement auprès du feu.

Résultats de recherche d'images pour « Méditation Noël Piano, orgue trompette saxophone et kora »

Je suis certain que vous connaissez aussi des trésors cachés, à découvrir. Pourquoi ne pas les partager? Une chanson de Noël, cela peut faire chaud au cœur, surtout en hiver…

Image : LINDA BISSET, Celine Dion ( 2008)

2 Comments

  1. Pour ma famille, le grand classique c’est le CD «Noël, c’est l’amour», par le Boom Ding Band.

Laisser un commentaire