Patrimoines d’exception – Église Knox de Crystal Falls

Dès cette semaine, j’amorcerai dans ce blogue une nouvelle chronique consacrée au patrimoine religieux inusité qui parsème le Québec et le Canada. Réunis sous l’appellation Patrimoines d’exception, ces billets vous offriront un panorama de différents lieux patrimoniaux ou pratiques religieuses qui sortent de l’ordinaire par leur histoire, leur architecture, leur lien communautaire, etc. Pour bien commencer cette série, laissez-moi vous présenter l’église Knox de Crystal Falls, située dans la région des Laurentides, Québec.

De la petite communauté de Crystal Falls dans les Laurentides, rien ne subsiste exception faite d’une petite église, du cimetière situé à ses côtés ainsi qu’une trace dans la toponymie de la route qui y mène (chemin de Crystal Falls). Située entre la municipalité d’Arundel et le secteur Saint-Jovite de la ville de Mont-Tremblant, cette ancienne localité comportait autrefois un bureau de poste, une école, une usine de fromage, un moulin à grain et, bien sûr, une église. Le moulin ayant brûlé dès 1919 et l’école fermant ses portes quelques années plus tard, en 1930, le secteur fut progressivement déserté à une date inconnue, mais postérieure à ces deux événements.

Cependant, la petite église presbytérienne ne ferma pas pour autant et poursuivit ses activités, tout comme son cimetière, jusqu’à nos jours. À en croire les plus vieilles pierres tombales du cimetière, l’occupation du secteur date des années 1880, mais elle ne connut son essor qu’à partir de 1894 lorsqu’une petite communauté presbytérienne en provenance de Lachute décida de s’installer dans le secteur. Ils érigèrent une première église en 1894, mais la remplacèrent dès 1908 par l’édifice actuel qui a été conçu par un cultivateur local, John Bennett.

Située au sommet d’une colline, la bâtisse à clins de bois, très modeste, reproduirait le modèle d’une ancienne église méthodiste de Morin-Heights. Bâtie en un seul volume rectangulaire coiffé d’un toit à deux versants, elle est dotée d’un clocher dans lequel se trouve encore une cloche, d’un porche en façade ainsi que de fenêtres en mitre d’évêque (en ogive). Un oculus en façade, doté de verres colorés, éclaire un intérieur qui semble figé dans le temps, car on y trouve le mobilier d’origine, soit des bancs rudimentaires, un poêle à bois (le bâtiment n’est toujours pas électrifié), une chaire ainsi qu’un orgue fabriqué en 1887 à Guelph, Ontario. En fait, la seule modification subie par ce bâtiment reste le remplacement en 1967 de la toiture de tôle par du bardeau d’asphalte.

À l’arrière du bâtiment se trouve le cimetière de la communauté. Quelque 75 tombes s’y trouvent. Le cimetière, tout comme l’église, est géré depuis les années 1970 par un fonds intitulé The Knox Church Crystal Falls Memorial Fund. Grâce aux dons ainsi reçus, il est en mesure d’entretenir les lieux et peut procéder à d’importants travaux de rafraîchissement. Ce fut le cas en 2002 alors qu’on installa des lumières extérieures afin d’illuminer l’église. Depuis, des travaux de peinture et de réfection des fenêtres rendent le site attrayant et pittoresque.

Le fonds anime aussi deux activités spécifiques à la communauté de Crystal Falls, soit un service annuel lors de la fête du Travail ainsi que des festivités à la veille de Noël. Autrement, l’église est ouverte pour des cérémonies champêtres, et ce, peu importe la confession, dans un esprit d’œcuménisme. Ainsi, malgré la disparition du noyau villageois de cette communauté, cette dernière continue activement à promouvoir et entretenir sa mémoire distincte. Cependant, la préservation de l’oubli reste un combat de tous les instants, aussi souhaitons à cette communauté qu’elle trouve les voies permettant de maintenir son souvenir aussi longtemps qu’elle le souhaite.

APPEL À TOUS : Pour que cette chronique devienne la plus vivante et la plus pertinente possible, je vous encourage fortement à m’écrire au simon.maltais@novalis.ca afin de me suggérer d’autres lieux exceptionnels du patrimoine religieux, notamment ailleurs qu’au Québec, car mes antennes sont plus restreintes dans les autres provinces canadiennes. Merci !

Source : Conseil du patrimoine religieux du Québec, Inventaire des lieux de culte du Québec (2003)

Image : Hans Raffelt, IMG_1167e (2015)

4 Comments

  1. Un grand merci à vous et belle récolte de lieux à nous
    Abondante  » Harvest Moon  » canadienne
    Comme les Perséides sont en quelque sorte à notre porte tous mes voeux

  2. Merci, sujet tres interessant. J’apprécierais une photo de l’endroit présente.merci

  3. Très hâte de lire les prochains articles de cette chronique!

Laisser un commentaire