Église Saint-Louis-de-Gonzague

Au Québec, de nombreuses églises modernes ont été construites afin de pourvoir aux besoins d’espace causés par l’importante croissance de la population qu’était le baby-boom des années 1950. Cependant, certaines paroisses firent le choix de remplacer un bâtiment vétuste par un nouveau dont les codes architecturaux diffèrent grandement. C’est ce qui est arrivé à la paroisse Saint-Louis-de-Gonzague de Richibouctou, au Nouveau-Brunswick.

Désignée comme lieu historique local pour son architecture, cette église est probablement l’un des meilleurs exemples d’église moderne dans le Canada atlantique. Richibouctou est l’un des plus importants ports du Nouveau-Brunswick et se situe au sud-est de la province, à mi-chemin entre la péninsule acadienne et Moncton. Plutôt que de rénover la première église bâtie en 1864, la paroisse décida plutôt d’innover et de mandater la construction d’un lieu de culte plus moderne qui fut réalisé entre 1964 et 1965.

Le résultat est spectaculaire. Inspirée à la fois par l’influence du restaurant Los Manatiales à Xochimiloc, au Mexique – qui reste l’une des plus importantes références pour les bâtiments d’architecture moderne de cette période – et par les liens importants de la ville avec la mer, l’église, de forme circulaire, se distingue par son impressionnant toit en béton de forme ondulée qui forme douze arches de grandeurs différentes. Le clocher, quant à lui, est une tour en béton reliée au bâtiment principal par un portique.

La symbolique maritime est omniprésente dans l’église Saint-Louis-de-Gonzague. Pour ce qui est de l’architecture extérieure, l’ondulation du toit rappelle les vagues de la mer. Les douze arches, quant à elles, représentent les douze apôtres qui étaient, pour plusieurs, des pêcheurs. Si le bâtiment principal ressemble à une coquille de pétoncle, le clocher, lui, se rapproche des phares.

À l’intérieur, les verrières, œuvres de deux artistes italiens dénommés Mario Mauro et Carlo Mozardo, présentent les apôtres en bateau ainsi que des filets de pêche remplis de poisson, le tout étant accompagné des paroles « Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes » (Matthieu 4, 19). À certains égards, la décoration de cette église n’est pas sans rappeler celle de Notre-Dame-du-Rosaire située aux îles de la Madeleine.

Les habitants de Richibouctou sont fiers, à juste titre, de ce bâtiment remarquable qui témoigne de la grande vitalité dans la construction des églises durant les années 1950-1960. Le remplacement d’un bâtiment presque centenaire était assurément un choix audacieux, mais l’engouement pour la nouvelle église Saint-Louis-de-Gonzague montre bien que ce fut une décision à la fois fructueuse et populaire.

Appel à tous : N’hésitez pas à m’écrire au simon.maltais@novalis.ca afin de me suggérer d’autres lieux exceptionnels du patrimoine religieux québécois ou canadien.

Image : St. Louis de Gonzague Roman Catholic Church, Richibucto, Verne Equinox (2008)

Laisser un commentaire