Vivre avec un proche ayant une dépendance

« Avec la santé mentale, la dépendance — qu’elle soit à l’alcool, à la drogue, au jeu ou même au sexe et au Web — est l’un des enjeux majeurs actuels en santé publique. Il va sans dire que ce problème est dramatique pour celui ou celle qui en souffre. Cependant, on oublie trop souvent les effets tout aussi néfastes que la dépendance peut produire sur les membres de l’entourage ». C’est sur ces paroles révélatrices que s’ouvre la préface du livre Vivre avec un proche ayant une dépendance (Bayard Canada, 2019) des professeures Chantal Plourde et Myriam Laventure.

Le sujet, sans être tabou, trouve trop rarement sa place dans l’espace public. On en devine parfois les effets dans certains témoignages médiatisés, comme celui de l’abbé Claude Paradis dans son livre Confessions d’un prêtre de la rue (Novalis, 2018). Mais, trop souvent, la honte ou le désespoir empêchent les membres de l’entourage d’une personne ayant une dépendance d’aller chercher de l’aide pour soi. Pourtant, si leur souffrance est indirecte, elle n’en est pas moins réelle et destructrice.

Avec des conseils simples et pratiques, les auteures — qui ont elles-mêmes vécu ce drame — offrent à ces gens le soutien et les outils nécessaires pour évaluer et comprendre leur situation. Pour ce faire, elles présentent autant des explications sur la dépendance que des pistes d’action pour mieux s’aider et mieux aider leurs proches. Enfin, en donnant la parole à ces derniers et en leur permettant d’expliquer eux-mêmes le mal qui les habite, les auteures offrent aux membres de l’entourage une fenêtre révélatrice sur l’univers mental de leurs proches.

Ce livre est donc un savant mélange de connaissances vulgarisées et d’empathie, comme le montre bien l’extrait suivant :

Vous avez beaucoup donné, vous avez mis beaucoup d’énergie pour amener l’autre à changer ses comportements de consommation. [..] Les gens qui vous entourent ne vous comprennent pas, vous suggèrent de partir, de vous éloigner de cette personne qui semble vous empoisonner la vie. Ce n’est pas si facile. Vous aimez cette personne, vous ne voulez pas la voir souffrir. Par moments, vous croyez en elle, en sa capacité de s’en sortir. Si elle y arrivait, tout serait tellement mieux.

Vous pouvez aider votre proche à sortir de sa dépendance, cela est établi scientifiquement. […] Mais cette aide ne doit pas se faire au détriment de votre sécurité et de votre bien-être. Sachez être compatissant pour vous aussi.

Précédé d’un touchant témoignage de l’animateur Jean-Marie Lapointe et d’un bel avant-propos du professeur Joël Tremblay, Vivre avec un proche ayant une dépendance est un ouvrage nécessaire qui saura mettre un baume au cœur de tous ceux et celles qui se dévouent pour aider leur proche à s’affranchir de leurs démons.

Image : Por ella,por la más bella……, joselu86 (2013)

Laisser un commentaire