Reste avec nous…

Le récit des disciples d’Emmaüs est l’un des plus touchants du Nouveau Testament, peut-être parce qu’il concerne directement les angoisses primordiales que sont la mort et la finitude humaine. Il n’est donc pas surprenant de voir la fameuse demande très sentie des disciples, maintenant vulnérables après la crucifixion de leur Maître, servir de titre au plus récent ouvrage de Thomas Rosica portant sur la résurrection (Novalis, 2018).

Reste avec nous… offre une méditation sur la résurrection de Jésus en ligne directe avec celle du précédent titre du père Rosica – Les sept dernières paroles du Christ (Novalis, 2017) –, qui portait sur le mystère de la Croix. Dans un style inspiré, l’auteur nous livre ses réflexions sur cet événement fondateur de la foi chrétienne dans la perspective d’une réactualisation de son sens dans notre vie.

En présentant le point de vue des quatre évangélistes sur la question, le père Rosica amène le lecteur à jeter un regard pluriel sur le mystère de la résurrection et rejoint ainsi un large éventail des sensibilités chrétiennes. Voici d’ailleurs un extrait à ce sujet :

« Chaque détail sur le Seigneur ressuscité fourni par chacun des évangélistes dépend de la perspective à partir de laquelle ce dernier choisit de proclamer le message de Pâques […] En proclamant la Bonne Nouvelle de Pâques, les évangélistes s’approchent de l’Événement avec leurs propres questions, problèmes, difficultés, et, aussi, par le filtre de la communauté à laquelle ils appartiennent ».

Cette ouverture aux différents points de vue donne à la méditation de l’auteur toute sa profondeur ainsi que toute sa saveur. Sous sa plume, la réflexion sur la résurrection ne se limite donc pas à un stérile débat sur la véracité historique de l’événement. Elle se fait au prisme de la foi qui permet aux chrétiens de trouver l’unité dans la diversité, de prôner la paix malgré la violence, et de s’engager auprès des plus démunis même au péril de leur vie.

Une préface signée par Michel Sabbah, patriarche latin émérite de Jérusalem ainsi qu’une postface issue de la plume d’Anne Sigier complètent admirablement Reste avec nous…, faisant de cet ouvrage un soutien efficace pour ceux qui souhaitent approfondir leur réflexion sur cet événement central du christianisme.

Image : jean louis mazieres, IMG_8005 Caravaggio. Michelangelao Merisi. 1571-1610. Rome. The Supper at Emmaus. Le déjeuner d’Emmaüs. 1601. Londres National Gallery. (2016)

Laisser un commentaire