Le Notre Père du pape François

Les ouvrages portant la signature du pape François abondent, et c’est compréhensible : non seulement l’actuel souverain pontife bénéficie-t-il d’une cote d’amour appréciable, mais il a également le sens de la formule, de l’image qui frappe et qui colle.

Ce talent est particulièrement précieux lorsque le pape aborde des thèmes déjà abondamment commentés. Ainsi, dans le tout nouveau Quand vous priez, dites Notre Père (Novalis, 2018), il s’attaque à la prière chrétienne par excellence, avec la fraîcheur qu’on lui connaît.

Le livre se présente comme une conversation entre le Saint-Père et Marco Pozza, l’aumônier de la prison de Padoue. Pratiquement chaque mot de la prière de Jésus fait l’objet d’une méditation ou d’un échange entre les deux hommes. Par exemple, à partir de l’expression « Notre Père », François réfléchit sur l’état de notre monde « malade d’orphelinage ».

Comme souvent, c’est surtout le ton intime et direct du pape, à mille lieues des tournures ecclésiastiques ronflantes, qui rend le bouquin si intéressant. Un exemple parmi d’autres :

Un grand croyant du siècle dernier, de tradition orthodoxe, Olivier Clément, disait : « Une civilisation où l’on ne prie plus est une civilisation où la vieillesse n’a plus de sens. Et cela est terrifiant, nous avons besoin avant tout de personnes âgées qui prient, car la vieillesse nous est donnée pour cela. » (…) Nous pouvons rendre grâce au Seigneur pour les bienfaits reçus, et remplir le vide de l’ingratitude qui l’entoure. Nous pouvons intercéder pour les attentes des nouvelles générations et donner dignité à la mémoire et aux sacrifices des générations passées. Nous pouvons rappeler aux jeunes ambitieux qu’une vie sans amour est une vie desséchée. Nous pouvons dire aux jeunes qui ont peur que l’angoisse de l’avenir peut être vaincue (…) Les grands-pères et les grands-mères forment la « chorale » permanente d’un grand sanctuaire spirituel, où la prière de supplication et le chant de louange soutiennent la communauté qui travaille et lutte sur le terrain de la vie.

Voilà une façon entraînante, non moralisatrice, de présenter un des rôles fondamentaux que peuvent remplir les aînés chrétiens, peu importe leur condition. Un rappel engageant que la prière est bel et bien une manière d’aimer, dans le cadre de foi et d’espérance du christianisme.

Mais par-delà les propos du pape, les parties rédigées de la main de Marco Pozza sont parfois également très sensibles. Comme ce beau paragraphe qui ouvre la conclusion :

Nous voici arrivés à la fin de cette très belle prière, la plus belle de tous. Pour Simone Weil, plus aucune autre prière ne pouvait être écrite qui ne fût déjà contenue dans le Pater. Pour boucler  la boucle, j’avoue que lorsque je célèbre l’eucharistie, je suis toujours étonné par cette phrase pleine de crainte que le prêtre prononce avant de réciter la prière : « Comme nous l’avons appris du Seigneur, et selon son commandement, nous osons dire. » Il est merveilleux cet « nous osons dire », presque sur la pointe des pieds, à voix basse : comme si c’est ensemble seulement que nous trouvions le courage de dire « Père ». Dans la solitude le christianisme ne peut pas exister.

Image: Kristian Niemi: Midnight Prayer (2011)

1 Comment

  1. «Ne pouvez-vous pas veiller une heure avec moi ? » (Mt 26, 40)

    Que chacun de nos Ave Maria se dépose sur l’Église pour la conduire sur le chemin de la vérité de l’Évangile.

    + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
    Concernant la prière au COEUR IMMACULÉ DE MARIE elle doit être récitée comme un écho au troisième message de Marie à Fatima.

    «  Le Saint-Père, avant d’y arriver, traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d’un pas vacillant, affligé de douleur et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu’il trouvait sur son chemin. Parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui lui tirèrent plusieurs coups et des flèches. Et de la même manière moururent les uns après les autres les évêques, prêtres, religieux et religieuses, et divers laïcs, des messieurs et des dames de rangs et de conditions différentes.  »
    + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

    POUR L’ÉGLISE : PRIONS LE «CŒUR IMMACULÉ DE MARIE»

    Ô Cœur Immaculé de Marie je te consacre les dirigeants de l’Église pour que l’Esprit Saint chassent tous les égarements d’orientations de pensées et d’actions contraires à l’Évangile.

    Ô Cœur Immaculé de Marie, protège l’Église et ses pasteurs de l’invasion de la franc-maçonnerie, de l’athéisme, de toutes sectes et croyances reniant l’Évangile. Marie, demande à Jésus notre Sauveur que par la puissance du sang et de l’eau qu’Il a versé pour nous sur la croix, que l’Église soit préservée durant les temps difficiles des artifices du diable et de toutes déviations proposées par Satan. Qu’avec les rayons de la lumière du Saint-Esprit et de la bienveillance du Cœur de Jésus l’Église soit protéger des attaques diabolique éprouvant son Église si chère à ton Fils bien-aimé.

    Ô Cœur Immaculé de Marie demande à ton Fils, Jésus, de purifier l’Église de toutes oppressions venant d’une recherche d’une religion mondiale rejetant la mort et la résurrection de Jésus seul médiateur de toutes grâces. Marie parle aux cœurs des personnes hostiles à la venue de Jésus comme Sauveur de l’humanité afin que leurs yeux du cœur trouvent la foi en Celui qui a dit : «Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi.» (Jn,14 : 6). Ne permets pas, très douce Mère Immaculée, que l’Église et le Pape (nom) soient habités par des déviations du chemin tracé par ton Fils, Jésus.

    Que notre foi en Dieu et notre confiance en toi, ô Cœur Immaculé de Marie, soient le passeport qui mènera l’Église en sécurité aux portes de la vérité, source de la Bonne Nouvelle.

    Amen
    + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
    Prière à réciter tous les jours.

    Reprenons cette prière après la méditation des mystères du rosaire. Mystère Joyeux ; Mystères Lumineux ; Mystères Douloureux ; Mystères Glorieux.

Laisser un commentaire