Prends et lis

Malgré son caractère central pour le christianisme, la Bible n’est pas un recueil de livres facile d’approche. Le calendrier liturgique nous donne l’occasion d’entendre l’histoire du Salut dans son entièreté sur un cycle de trois ans, mais encore faut-il porter une attention particulière pour ne pas en perdre le fil. Comment peut-on alors tirer pleinement profit de notre contact avec les Écritures? Sœur Odile Adenis-Lamarre nous offre une méthode à cet effet dans son récent essai Prends et lis : la lectio divina pour tous (Saint-Léger Éditions, 2018).

Moniale bénédictine à l’abbaye Sainte-Croix de Poitiers, l’auteure possède une longue expérience de fréquentation des Écritures, comme de nombreux religieux et religieuses. Cette intimité avec la Bible lui permet de percevoir de quelle façon ces textes millénaires, écrits dans un contexte très précis, continuent d’inspirer et de nourrir la spiritualité d’humains partout sur la planète. Encore faut-il savoir comment les faire « parler ».

Ce livre ne s’adresse pas à ceux et celles qui étudient la Bible régulièrement, mais plutôt aux personnes qui souhaiteraient apprendre des méthodes fructueuses pour l’approcher. L’approche de l’auteure est donc plutôt didactique, si bien que la première partie, consacrée à expliquer le contenu du recueil de texte que sont les Écritures, pourra paraître un peu superficielle pour ceux qui ont déjà une certaine connaissance du sujet.

Mais qu’est-ce que la lectio divina? L’auteure cite L’interprétation de la Bible dans l’Église qui la décrit de façon très éclairante : « La lectio divina est une lecture individuelle ou communautaire d’un passage plus ou moins long de l’Écriture accueillie comme parole de Dieu, et se développant sous la motion de l’Esprit en méditation, prière et contemplation. » Cette définition fait directement référence à un document écrit au 12e siècle, soit la lettre de Guigues le Chartreux au frère Gervais.

L’auteure cite abondamment ce document après avoir présenté sa méthode qui s’en inspire grandement. Afin de rendre celle-ci plus claire encore, elle offre trois exemples concrets d’une démarche de lectio divina qui met l’accent sur la lecture, la mémorisation, la réécriture et l’annotation du texte étudié. Le tout se fait avec un outil plutôt improbable, soit une boîte de crayons de couleur!

Prends et lis est donc un essai pratique et simple pour qui souhaite « labourer » les Écritures, sans trop savoir où commencer. La mise en application quotidienne d’une telle lectio divina permet assurément de lire les textes de la Bible sous un éclairage nouveau, à la fois réfléchi et prié, mais il vous laissera peut-être avec les mains tachées de couleurs! Voilà un bien faible compromis à faire pour goûter et réactualiser la parole de Dieu.

Image : Enlightenment by Candlelight, HappyDays99 (2010)

2 Comments

    • Vous avez tout à fait raison, c’est une coquille qui a échappé à mon attention. Merci de l’avoir soulignée.

Laisser un commentaire