L’ABC de la conversion pastorale avec Padre Coach

Installée en position majoritaire depuis des siècles dans plusieurs pays à travers la planète, il est devenu presque banal d’affirmer que l’Église catholique peine à s’adapter à une situation minoritaire de plus en plus fréquente en terres d’anciennes chrétientés. Le Québec n’échappe pas à cette dynamique et il est presque devenu de bon ton de déplorer l’indifférence religieuse de nos compatriotes. Ce n’est pas la posture que prend Jean-Philippe Auger dans son plus récent livre, L’ABC de la conversion pastorale avec Padre Coach (Novalis, 2019) où il démontre un enthousiasme évident devant les défis de la nouvelle évangélisation.

Le jeune prêtre du diocèse de Québec est un habitué des milieux de l’évangélisation et de la formation des leaders en église. Mieux connu sous le nom de Padre Coach, il œuvre partout au Québec au sein des diocèses et des paroisses afin d’aider leur conversion pastorale. Il n’en est d’ailleurs pas à son premier livre sur le sujet, ayant écrit Tous disciples-missionnaires! (Novalis, 2017) et Comment Jésus a coaché douze personnes ordinaires pour en faire des leaders extraordinaires (Novalis, 2016) par le passé.

Dans ce nouvel ouvrage, il montre comment les paroisses, pour adopter une posture réellement missionnaire, doivent effectuer une réelle conversion pastorale, c’est-à-dire changer radicalement leurs mentalités à l’égard de la mission. Mais un tel changement ne se fait pas du jour au lendemain et demande des adaptations qui ne sont pas nécessairement évidentes.

Et c’est là qu’entre en jeu Padre Coach. Dans son livre, il présente le récit de sa propre conversion pastorale à la nouvelle évangélisation, mais il en offre aussi une analyse très précise. Son propos sera alors d’un grand intérêt pour tous les leaders en Église, qu’ils soient pasteurs ou laïques engagés en paroisse. En effet, il montre comment une attitude autoréflexive bien orientée peut leur permettre de revitaliser la vie ecclésiale de leur paroisse.

Alors, concrètement, que faut-il faire? Je laisse Padre Coach répondre lui-même à cette question :

Plusieurs diocèses ont complété une démarche de réaménagements pastoraux, mais ils ont encore l’impression d’évoluer dans le même petit bocal, de respirer toujours le même air et de patauger dans les mêmes eaux. La culture qui constitue leur milieu ambiant reste la même, bien que les structures aient pu changer […] Si nous souhaitons le renouveau missionnaire de nos communautés, je suis convaincu que le renouveau des leaders est un passage obligé. La conversion ecclésiale requiert la conversion pastorale des leaders.

L’ABC de la conversion pastorale avec Padre Coach offre donc non seulement des exemples concrets d’une conversion riche de sens, mais aussi des conseils et des explications pour pouvoir la mettre en place dans d’autres milieux paroissiaux. De quoi convertir notre regard sur la situation de notre Église au Québec et nous encourager à retrousser nos manches pour rendre le message du Christ à nouveau audible pour nos compatriotes!

Image : Un poisson rouge dans son bocal…, Aline Sprauel (2016)

2 Comments

  1. L »image du poisson rouge dans son bocal est tellement parlante pour mon Église diocésaine et même l’église en générale.
    Ce n’est pas en changeant les structures paroissiales en fonction des budgets que nous sortons le poisson de son bocal

    • C’est exactement ce que nous cherchions à exprimer avec la couverture du livre. Je l’ai d’ailleurs ajoutée à l’article afin de renforcer l’image.

Laisser un commentaire