Choisir sa Bible comme l’on choisit sa bière…

COLLABORATION SPÉCIALE: capsule biblique de Sébastien Doane, auteur de Zombies, licornes, cannibales… Les récits insolites de la Bible

En tant que responsable de la rédaction du portail biblique francophone www.interbible.org, je reçois toutes sortes de questions. Celle qui revient le plus souvent est sans conteste : « Qu’elle est la meilleure Bible? » Et quelle question!

Pour un passionné de Bible comme moi, c’est comme si on me demandait quelle est la meilleure bière. Si vous cherchez une bière amère, rien ne bat les India Pale Ale. Pour une bière légère et rafraichissante, allez vers les Pilsners. Vous avez le goût de quelque chose de corsé? Les bières noires sont d’excellentes options. Vous préférez quelque chose de fruité? Pourquoi pas une bière blanche agrémentée d’une tranche d’agrume? Bref, une réponse simple n’est pas possible, ça dépend de ce que l’on recherche.

Voici une présentation des principales traductions françaises de la Bible selon leur approche.

Les Bibles œcuméniques

Les Bibles œcuméniques sont le fruit de collaborations interconfessionnelles. Elles regroupent tous les textes bibliques, même les textes deutérocanoniques absents des Bibles protestantes.

 La Bible en français courant rend le texte accessible à un large public. Les textes bibliques sont traduits dans le français le plus simple possible. Elle est à recommander pour les personnes qui n’ont pas une grande connaissance du vocabulaire biblique. Elle est aussi utile aux lecteurs dont le français n’est pas la langue maternelle. Le texte de cette traduction sert aussi pour ZE BIBLE qui se veut une façon d’enlever la poussière en présentant la Bible comme une aventure. En marge du texte, cette Bible présente des portraits de personnages, des itinéraires de lecture et des outils pour aller plus loin. Cette édition de la Bible veut donner un visage plus jeune à la Bible.

La Traduction œcuménique de la Bible (TOB) est une excellente Bible pour ceux qui veulent des notes et commentaires à caractère scientifique. Elle précise le sens de certains mots et offre des interprétations historiques. L’édition 2010 de la TOB présente des livres chers à la tradition orthodoxe qui ne se retrouvent pas dans les autres versions. J’avoue que c’est ma Bible préférée.

La Bible Nouvelle Traduction est une traduction littéraire de la Bible. Chaque livre a été traduit par un exégète et un auteur de la littérature contemporaine. Cette traduction en dialogue avec la culture contemporaine évite le vocabulaire typiquement ecclésial. La poésie hébraïque est traduite par une forme de poésie contemporaine. Cela peut surprendre le lecteur habitué à des traductions classiques, mais il produit un texte très neuf, très décapant. En dégageant le texte des notes et des chiffres de versets, la lecture est plus agréable. Plusieurs des traducteurs sont québécois. À lire pour avoir une expérience différente de la lecture biblique.

La Bible Justice et Pauvreté est une version de la traduction Parole et Vie produite par la Société Biblique Canadienne. Cette traduction en français fondamental fait appel à un niveau de langue simple et accessible. L’élément le plus intéressant de la version Justice et Pauvreté est qu’elle surligne les plus de 2000 versets qui montrent en un coup d’œil ce qui touche cette thématique.

Les Bibles catholiques

La Bible de Jérusalem est probablement la meilleure Bible de tradition catholique. Comme la TOB, elle a une abondance de notes et commentaires pour mieux comprendre le texte. Elle a été développée par l’École Biblique de Jérusalem. Sa première parution en 1955 fut un événement marquant de la recherche biblique moderne. En 1973, l’édition française originale fut entièrement révisée; cette nouvelle édition connut plusieurs réimpressions, dans des formats très variés.

La Bible — Traduction Officielle Liturgique est la traduction officielle de l’Église catholique pour les célébrations liturgiques. Elle a été conçue pour la lecture publique. Influencée par la Vulgate de saint Jérôme, cette traduction est très traditionnelle. Puisque plusieurs textes bibliques ne sont jamais lus lors de liturgies, cette traduction fut longtemps partielle. Depuis 2013, ce n’est plus le cas, car le texte complet se retrouve dans l’édition la plus récente, que l’on peut aussi consulter en ligne sur le site de l’AELF.

La Bible des peuples est le fruit de la prise de conscience et de l’expérience missionnaire de deux frères, Bernard et Louis Hurault, prêtres. Le but de leurs travaux est de permettre aux chrétiens de milieux populaires de nourrir leur foi et leur prière, personnelle et communautaire, de la Parole de Dieu. Il ne s’agit donc pas d’une édition scientifique de la Bible.

Une Bible protestante

La Nouvelle Bible Second est une version contemporaine de la traduction de la Bible réalisée au 19e siècle par le protestant Louis Second. Cette révision complète permet à cette traduction d’être beaucoup plus fidèle aux textes originaux que la première version. Les options théologiques protestantes sont très variées, c’est pourquoi cette traduction vise à ramener le lecteur au texte biblique, même lorsqu’il présente des difficultés. Une démarche exigeante pour le lecteur. Adeptes du prêt-à-penser théologique, s’abstenir!

Non confessionnelle

La Bible Chouraqui est une traduction non confessionnelle réalisée en 1987 par un seul homme d’une grande culture : André Chouraqui. Cette traduction est extrêmement littérale, ce qui donne des néologismes et des choix linguistiques étonnants. Tentez de comprendre ce verset (Mc 1,1) : « Tête de l’annonce de Iéshoua“messie bèn Elohîms. » La lecture est difficile, mais elle permet de se rapprocher des expressions hébraïques et grecques originales. C’est à Chouraqui que nous devons la célèbre traduction des béatitudes dont chaque verset commence par « En marche,… ».

On comprend maintenant pourquoi il est impossible de dire quelle est la meilleure Bible. C’est à chacun de faire son choix en fonction de ce qui l’intéresse. L’achat dans une librairie religieuse reste le meilleur moyen de profiter de l’éventail des formats disponibles. L’important, devant une Bible comme devant une bière, c’est d’en être assoiffé! C’est la soif qui nous permet d’aller de l’avant et de continuer nos découvertes!

Image: Quinn Dombrowski, Beer sampler (2010)

Texte publié initialement dans la revue Notre-Dame du Cap

2 Comments

  1. Je préfère la Bible courante. Elle est simple. La plupart des gens, même les jeunes peuvent la comprendre et je peux voir des images quand j’en fais la lecture. Je n’aime pas être obligé de m’arrêter sur la compréhension des mots. Vraiment par exemple, je pense que la meilleur Bible pour chacun est celle qu’ils liront. lol La Bible que tu te sens bien à lire, est celle pour toi!

Laisser un commentaire